Un coup de fil pour un trajet avec Mobili’ty

Créée en août, l’offre propose un transport adapté aux personnes à mobilité réduite.

Un service qui se veut complémentaire et qui répond à une demande

Pourquoi ? Comment ?

Le service Mobili’ty, c’est quoi ?

L’offre permet d’apporter un service complémentaire et adapté aux personnes à mobilité réduite, avec des plages horaires élargies, et sur des parcours hors agglomération vannetaise. Il peut effectuer des trajets adaptés aux contraintes de ses clients. « On a repéré des manques qui pénalisent le quotidien des personnes en situation d’handicap », relève l’un des responsables d’APF France Handicap Vannes, Luciano Le Goff.

Démarré en août dernier, le service s’adresse aux personnes réduites mais aussi leurs accompagnants. « Pour l’instant, nous avons deux véhicules adaptés aux PMR (personnes à mobilité réduite), avance le directeur d’APF Entreprises 56, Jean-Louis Berthou. Chaque véhicule peut accueillir jusqu’à huit personnes, ou trois fauteuils, et deux places accompagnateurs. »

Comment réserver ?

Il suffit de contacter par téléphone le service, disponible 24 h/24 et 7j/7. « En moyenne, trois ou quatre personnes empruntent un de nos transports par jour. » Pour bénéficier de l’offre, mieux vaut réserver le plus tôt possible pour effectuer un trajet sans correspondance et sans attente.

Combien coûte un trajet ?

Le tarif varie selon la prestation, en milieu urbain, rural et en agglomération, pour des moyennes à longues distances, pour des parcours hebdomadaires ou quotidiens. « Ça se situe entre 15 € et 25 €, pour un trajet en zone urbaine. Entre 1,50 et 1,60 € le kilomètre dans une zone rurale », précise Jean-Louis Berthou.

Quelle formation pour les chauffeurs ?

Les chauffeurs suivent des formations à la prévention (PSC1) et à la sécurité routière. Actuellement, trois sont à la disposition des usagers. « On leur en demande plus en termes d’écoute et d’accompagnement. C’est indispensable pour fournir à nos clients une offre de qualité », souligne Jean-Louis Berthou.

Source Ouest France du 22-23 septembre 2018
Page Bretagne/Morbihan

Laissez un commentaire